La CFE-CGC

  

Mon syndicat est la CFE-CGC.

Grâce à son parrainage, une fois élu au conseil d’administration, j’y représente et y défends les intérêts de l’ensemble de l’encadrement quelles que soient les préférences syndicales de chacun d’entre vous. J’exerce ce mandat loyalement et en totale cohérence avec l’éthique et la politique de la CFE-CGC. Je milite pour un rapprochement des forces syndicales réformatrices.

J’ai été un des membres fondateurs de cette organisation professionnelle à Air Inter. Après l’union avec les puissantes CFE-CGC d’Air France et UNAC-CGC d’UTA, notre syndicat n’a fait que croître en efficacité, en notoriété et en représentativité sous la houlette de secrétaires généraux et Présidents successifs. Aujourd’hui, la CFE-CGC est, en audience cumulée, le deuxième plus important syndicat d’Air France. Syndicat à statuts catégoriels, il pourrait aussi avoir pour vocation de rassembler largement tous les salariés sol et navigants quels que soient leurs métiers et catégories professionnelles.

Depuis le début de mon engagement syndical, je me suis investi et ai milité, sur mon temps libre, longtemps en tant que secrétaire Général Adjoint. Depuis 1997, et pratiquement sans interruption, je représente l’encadrement dans différents conseils d’administration (Air Inter Europe, Air France, Air France-KLM et Groupe Air France).

Je participe depuis plusieurs années au groupe des administrateurs de la Confédération CFE-CGC qui rassemble plusieurs dizaines de vos représentants dans les conseils d’administration d’entreprises très variées.

Je fréquente régulièrement les membres du bureau de la Fédération Nationales des Métiers de l’Aérien, FNEMA.

Je suis également actif au sein du club des administrateurs salariés de l’Institut Français des Administrateurs.

Face à la mondialisation, pour obtenir des compromis gagnant-gagnant avec notre Compagnie, il faut être fort donc unis. Une culture de négociation d’accords basée sur un dialogue constructif est à privilégier par rapport à celle de l’affrontement systématique, désuet et stérile. Une stratégie syndicale contractuelle et réformiste n’empêche pas d’être un rempart efficace contre les reculs sociaux et contre l’adversité. Je crois que l’entreprise a aussi une utilité publique et un rôle social. Je veille à ce que les accords de méthode se traduisent bien en actes. Pour l’encadrement, la seule façon de défendre ses intérêts est d’être solidaire au sein d’un syndicat réaliste et proche de ses préoccupations. Il faut lutter contre l’individualisme aux bénéfices toujours temporaires. Aucune carrière n’est à l’abri d’aléas. En cas de litige, un salarié, n’a que son organisation professionnelle comme recours. Il est responsable et efficient d’être solidaire sans attendre d’en avoir personnellement besoin. L’exemple de l’unité efficace des PNT le démontre : c’est en votant, en adhérant, voire en militant que vous protégez au mieux vos droits de salariés.

Faites confiance à la CFE-CGC !

Vous trouverez ci après les liens vers la Confédération, le syndicat CFE-CGC du Groupe Air France, l’UNAC-CGC et l’IFA :

* La Confédération CFE-CGC

La Confédération CFE-CGC

Un syndicat, pour quoi faire ?

   
Pour accéder au site      

*  La CFE-CGC Groupe Air France

La CFE-CGC Groupe Air France

Ma conception du syndicalisme

   
Pour accéder au site      

*  L’UNAC CFE-CGC

L’UNAC CFE-CGC

 

   
Pour accéder au site      

*  L’Institut Français des Administrateurs

L’Institut Français des Administrateurs    
Pour accéder au site